Litteratura.com
Recherche    
Charles Baudelaire
Sa vieCorrespondanceBiographiePersonnages
Son œuvre Critiques Essai Journal Nouvelles Prose Vers
RegardsArticlesAxes d'étudesContemporains
galerie
Caricatures  -  à voir aussi : Documents Lieux Charles Méryon Peintures Personnages Photographies Reportage 
Baudelaire par lui même
Baudelaire par lui même
Une des innobmrables caricatures de Baudelaire par lui-même. Joli coup de crayon !
Date : Inconnue
Auteur : Baudelaire
Charles BaudelaireBaudelaire sous l'effet du haschischBaudelaire sous l'effet du haschisch (2)Baudelaire par lui mêmeAutoportrait, encre et plumeBaudelaire par lui mêmeBaudelaireGustave CourbetPortrait de Charles BaudelaireBaudelaire par Manet (2)Baudelaire par Manet (1)Baudelaire par Manet (3)Baudelaire au collègeLa Fanfarlo


Pages liées



Aimer une femme intelligente est un plaisir de pédéraste. -- Mais qu'importe l'éternité de la damnation à qui a trouvé dans une seconde l'infini de la jouissance ! -- Il est de certaines sensations délicieuses dont le vague n'exclut pas l'intensité; et il n'est pas de pointe plus acérée que celle de l'Infini. -- Aimer une femme intelligente est un plaisir de pédéraste. -- L'art qui satisfait le besoin le plus impérieux sera toujours le plus honoré. -- L’imagination universelle renferme l’intelligence de tous les moyens et le désir de les acquérir. -- Il n'est pas de plaisir plus doux que de surprendre un homme en lui donnant plus qu'il n'espère. -- Insouciants et taciturnes, Des Ganges, dans le firmament, Versaient le trésor de leurs urnes Dans des gouffres de diamant. -- Il y a dans l'acte de l'amour une grande ressemblance avec la torture ou avec une opération chirurgicale. -- Ta tête, ton gest, ton air Sont beaux comme un beau paysage ; Le rire joue en ton visage Comme un vent frais dans un ciel clair. -- Toute phrase doit être en soi un monument bien coordonné, l'ensemble de tous ces monuments formant la ville qui est le Livre.Le Salon de 1845
Le Salon de 1846
Le Salon de 1859
La Fanfarlo
Les Fleurs du mal, premi?re ?dition (1857)
Les Fleurs du mal, seconde ?dition (1861)
Le Spleen de Paris
Mon coeur mis ? nu
Les Paradis artificiels
Comment on paie ses dettes quand on a du g?nie
Conseils aux jeunes litt?rateurs
Les Drames et les romans honn?tes
Peintres et aquafortistes
Morale du joujou
Madame Bovary par Gustave Flaubert
Du Vin et du Haschisch
Fus?es
Le mus?e classique du bazar Bonne-Nouvelle
Exposition universelle
Les Mis?rables par Victor Hugo
Richard Wagner et Tannh?user ? Paris
Le peintre de la vie moderne
Choix de maximes consolantes sur l'amour
L'?cole pa?enne
Les fleurs du mal, fleurs maladives, la fleur du mal, fleurs du mal de Charles Baudelaire. Les Fleurs du mal Le Spleen de Paris, Les Petits po?mes en prose,po?sie en prose, recueil majeur. Le Spleen de Paris
 
 
"Pourquoi les démocrates n'aiment pas les chats, il est facile de le deviner. Le chat est beau; il révèle des idées de luxe, de propreté, de volupté, etc."