Litteratura.com
Recherche    
Charles Baudelaire
Sa vieCorrespondanceBiographiePersonnages
Son œuvre Critiques Essai Journal Nouvelles Prose Vers
RegardsArticlesAxes d'étudesContemporains
recherche

L’outil de recherche vous permet d’effectuer des recherches avancées, et dans l’ensemble des textes disponibles à la lecture sur le site. Découvrez également la recherche lemmatisée.

 
Les rubriques
Rechercher le titre d'un poème, d'une oeuvre critique, d'une phrase ou d'un mot dans l'ensemble des textes.
Trouver une illustration, une photographie, un dessin, un document en rapport avec Charles Baudelaire, à partir de mots-clés.
De nombreux fils de discussion autour du poète, de son oeuvre et de sa vie.
Pour rechercher un livre dans notre sélection d'ouvrages
Homme libre, toujours tu chériras la mer ! -- C'est le diable qui tient les fils qui nous remuent ! Aux objets répugnants nous trouvons des appas ; -- La diane chantait dans les cours des casernes, Et le vent du matin soufflait sur les lanternes. -- Etre un homme utile m'a toujours paru quelque chose de bien hideux. -- L'étude du beau est un duel où l'artiste crie de frayeur avant d'être vaincu. -- Il y a autant de beautés qu'il y a de manières habituelles de chercher le bonheur. -- Profondeur immense de la pensée dans les locutions vulgaires, tous creusés par des générations de fourmis. -- J'implorais d'elle un rendez-vous, Le soir, sur une route obscure. Elle y vint ! - folle créature ! Nous sommes tous plus ou moins fous ! -- Par l'âpreté, la finesse et la certitude de son dessin, M. Méryon rappelle ce qu'il y a de meilleur dans les anciens aquafortistes. -- - Je ne suis donc pas partisan de la rature ; elle trouble le miroir de la pensée. -- La faculté de rêverie est une faculté divine et mystérieuse ; car c'est par le rêve que l'homme communique avec le monde ténébreux dont il est environné.Le Salon de 1845
Le Salon de 1846
Le Salon de 1859
La Fanfarlo
Les Fleurs du mal, premi?re ?dition (1857)
Les Fleurs du mal, seconde ?dition (1861)
Le Spleen de Paris
Mon coeur mis ? nu
Les Paradis artificiels
Comment on paie ses dettes quand on a du g?nie
Conseils aux jeunes litt?rateurs
Les Drames et les romans honn?tes
Peintres et aquafortistes
Morale du joujou
Madame Bovary par Gustave Flaubert
Du Vin et du Haschisch
Fus?es
Le mus?e classique du bazar Bonne-Nouvelle
Exposition universelle
Les Mis?rables par Victor Hugo
Richard Wagner et Tannh?user ? Paris
Le peintre de la vie moderne
Choix de maximes consolantes sur l'amour
L'?cole pa?enne
Les fleurs du mal, fleurs maladives, la fleur du mal, fleurs du mal de Charles Baudelaire. Les Fleurs du mal Le Spleen de Paris, Les Petits po?mes en prose,po?sie en prose, recueil majeur. Le Spleen de Paris
 
 
"Il est de certaines sensations délicieuses dont le vague n'exclut pas l'intensité; et il n'est pas de pointe plus acérée que celle de l'Infini."